Publié dans Régime
Faux amis : Les mythes du régime
Publié le Fév 6, 2020

Comment maigrir ? C’est la question que tout le monde se pose. Ne vous méprenez pas, il n’y a pas de solution miracles, mais des principes physiologiques de base.

Attendez vous à des choses qui ne vous feront pas forcément plaisir à entendre, mais qui sont nécessaires à la compréhension des mécanismes de votre corps.

Tout cela vous permettra de prendre le taureau par le bon bout, et peut être, enfin j’espère , briser certaines fausses idées que l’on pourrait avoir, et ainsi y voir plus clair concernant la manière d’atteindre votre taille de bikini 38 spécial, ou l’art de re-rentrer dans son pantalon de marié d’il y a 3 ans (certains s’y reconnaîtront, moi le premier et ça c’est l’expérience qui parle…)

Mythe 1 : La balance

Je commencerais par une première mise en garde concernant le plus grand faux ami de la Terre en matière d’amincissement, votre poids…

A cela je fait référence à notre balance dans la salle de bain, en qui trop souvent nous irions jusqu’à y confier notre vie, alors que celle ci fait preuve dans la plupart des cas des cures d’amincissements d’une totale imprécision.

La balance n’est pas votre amie !

Je m’explique : déjà ne confondez pas poids et masse. Votre poids vous défini dans votre globalité, alors que la masse (maigre/musculaire et grasse)  vous permet une vision plus précise des objectifs à atteindre.

Attention, je ne suis pas en train de vous dire de ne pas prendre en compte les donnés de votre poids en jetant votre balance à la poubelle. Mais il est important de savoir dans quelles proportions vos masses se partagent à celui ci. C’est à cette condition que vous pourrez alors fixer les kilos a perdre ou a remplacer, car oui, tout les kilos ne sont pas forcément à perdre. Nous y reviendrons plus en détails.

Mythe 2 : Brûler des Calories ne veut pas forcément dire Brûler des Graisses.

Les Calories ne sont qu’une résultante de la consommation énergétique provenant des nutriments présents dans votre corps, ou la nourriture. Comme le CO2 qui s’échappe de votre pot d’échappement est la résultante de la combustion du carburant de votre moteur essence ou diesel.

En gros vous appuyez sur l’accélérateur, vous faites du 30L/100km en prime un gros nuage de fumée, mais ça ne nous dit pas si vous avez brûler du sans-plomb 95, 98, de l’E10, ou du diesel, et encore moins si vous avez passer la première pour avancer…

Donc si votre but ultime n’est que la consommation record de Calories, il vous suffira de prendre le premier programme d’entraînement de Marines qui vous tombera sous la main, et de l’exécuter à fond jusqu’à ce que mort s’en suive.

Il ne suffit pas de se lancer dans un entrainement intensif pour maigrir

Vous aurez effectivement brûler un maximum de Calories, mais résultent elles de la consommation du bon carburant? Des bons nutriments? Donc de la bonne zone que vous voulez cibler?

Ce qui me permet de rebondir sur un autre faux ami très répandu. Non, faire du sport pour maigrir ne fait pas forcement perdre du poids… Tout du moins, pas tout de suite.
Voir : https://coach-grenoble.fr/maigrir-comprendre-son-corps/

Mythe 3 : Abdominaux, la plaquette à chocolat

Une des fausses idées les plus répandue dans l’amincissement conciste à vous faire faire des centaines de milliers d’abdominaux sous toutes les formes.

Alors bon, avons nous besoin d’une bonne ceinture abdominale ?… Oui.
Donc, est-il important de les travailler ?… Oui.
Mais suffit-il d’en bouffer H24 pour les faire apparaître sous la forme tant convoitée d’une jolie tablette de côte d’or sculptée dans la masse?… NAN !!

Vos abdominaux, aussi puissants soient ils ne pourront pointer leur nez au grand jour que si vous leur déblayez le terrain. C’est là où l’anatomie humaine est à la fois très bien faite et extrêmement ingrate.

Je ne vous apprend pas que le corps humain est entouré d’une couche de graisse (plus ou moins épaisse) permettant de nous protéger du froid… Cette couche est ce qui sépare votre masse abdominale surpuissante de la lumière du jour.

Donc pour faire court, avant de corser d’avantage votre noir intense, faites fondre la délicate couche de glaçage qui le recouvre avec des exercices appropriés.

Mythe 4 : Arrêter de manger c’est pas le succès assuré…

Dans l’article précèdent https://coach-grenoble.fr/maigrir-comprendre-son-corps/ je parle de gestion des entrées et des sorties. En cela je parle bien évidement de ce que vous aller mettre dans votre assiette (ou pas) à l’heure du repas, et ce que vous aller en faire durant la journée.

Certainement personnes voient la diète comme une solution de facilité… C’en est une… MAIS, comme toutes les méthodes miracles et sans efforts elle a ses revers.

Revers 1, le CHOC :
Et oui la privation est un énorme traumatisme pour l’organisme qui va vous créer une montagne de problèmes métaboliques en cascade. Carences en vitamines, sels minéraux, protéines, sucres, bref tous ce dont on à besoin pour vivre. S’en suit les troubles tels que perte de concentration, fatigue, pouvant aller jusqu’au malaise.

Revers 2, la RÉSERVE :
Plus vous le privé, plus votre corps va faire des réserves (de graisse) à la prochaine séance de nutrition, en prévision d’un futur « conflit planétaire ». Inutile de vous dire que ces réserves (de graisse) vont aller se loger là où vous mettez tant d’énergie à empêcher son stockage.

Revers 3, le CRAQUAGE :
Et oui la privation ça ne dure qu’un temps car votre mental sera soumis à rude épreuve. Et comme souvent notre propre entourage exerce plus un nivellement par le gras, inutile de vous dire que ce n’est pas une question de « Si » mais de « Quand » allez-vous craquer ? Et làààààà… La chute sera terrible, ce qui m’amène au…

Revers 4, l’EFFET YO-YO :
A l’instant où vous ferez le moindre écart de conduite alimentaire, votre corps aura tellement l’habitude de mettre en réserve le peu que vous lui donner, que la déferlante de mal bouffe que vous lui enverrez se transformera en un festival de fabrication de graisse et en un court laps de temps vous aurez repris tout ce que vous avez eu tant de mal a perdre voir plus.

CONCLUSION :
La diète doit être contrôlée, temporaire, et ne servir que de restart au système digestif. C’est d’ailleurs pour cela qu’on la retrouve sous différentes formes dans tout les textes religieux quels qu’ils soient. Et oui les anciens avaient déjà compris qu’une bonnes diète par an est nécessaire à l’hygiène de vie, mais ne doit pas être permanente (surtout si vous pratiquez une activité physique).

Une fois mis un peu d’ordre dans tous ces amalgames, nous devrions pouvoir appréhender les bases avec un œil neuf… du moins j’espère.

L’e-book

Un précis vulgarisé sur le sport et le corps humain à télécharger en PDF.

 

Bientôt…

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *